Cette série qui met en relief un souvenir d’enfance et l’évolution de la vie active depuis mon enfance autour du rail.

En effet, mon école primaire fut à proximité du rail ou le passage du train était un indicatif de l’heure de la rentrer et la descente.

Le passage du midi était le plus célèbre car c’était la descente, au sifflement du train, les élèves chuchotèrent, il est midi.

Par ailleurs, depuis fort longtemps cette remarque est classifiée dans les archives car le transport ferroviaire est stoppé au Mali.

Malgré l’arrêt du train, il existe une autre forme de survivance du train qui siffle sur le rail et autour du rail.

Au “rail-da“, il existe beaucoup d’activité, dont certaines datte depuis le temps ou circulaire le train, menées par des hommes, des femmes et des jeunes (certains diplômés) qui se battent pour leurs pains quotidiens et pour envoyer les enfants à l’école.

Sidiki Haïdara

1 Commentaire

  1. Amadou

    Un photographe formidable, j’aime bien ces images sur les vedeurs à soukouba de bamako

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sidiki à votre disposition

Merci de compléter le formulaire ci-contre pour toute demande d’information.

Formulaire de contact